pommeau1Monsieur Darcos a donc reculé, sur ordre implicite du château. Il est évident que je ne vais pas pleurer sur la réforme proposée, menée tambour-battant par le "hussard de Sarkozy", dont précipitation et improvisation étaient la colonne vertébrale, pire que tous les autre bouleversements depuis plus un an, rien n'était prêt pour mettre en œuvre le nouveau dispositif. Par exemple, les éditeurs ont un délai contractuel de 18 mois entre la formulation d'une réforme et son application, ne serait-ce que pour l'accompagner de manuels à jour.

Vais-je me satisfaire de cette retraite piteuse ? pas si sûr...

   - Le projet était pas si mal ficelé pour sarko. Il était bien dans l'objectif comptable de réduire magistralement le coût global de la scolarité. Cependant, celui-ci n'a pu être tenu. En rajoutant, en cédant plus aux pressions des académies et des économistes qu'à la raison pure, des heures d'enseignement aux sciences, puis à l'économie, le ministre remettait d'un côté ce qu'il déchargeait de l'autre, alors exit le projet.
   - Les temps ne sont plus mûrs, il est certain que la crise, qui n'est qu'à ses débuts ici, rend moins docile les gens. On ne voit plus des jeunes étudiants encourager les flics procédant à l'évacuation d'une université comme l'année dernière. La flambée grecque a été suivie par le gouvernement avec l'angoisse réelle d'une contagion en France. Il devient donc inutile, et dangereux, d'avoir le cortège habituel de lycéens, que l'on méprise hautainement d'habitude, dans la rue, alors exit le projet.
   - Enfin, il y a bousculade dans les agendas, et c'est là que l'on trouve la mauvaise nouvelle. La réforme du lycée, c'est changer la règle du jeu pour trois années de scolarité, avec au final quelque chose. pommeau1Aujourd'hui, c'est le bac, demain qu'il y aura-t-il ? Or, les jeunes qui commenceraient leur seconde façon Darcos pour l'année 2009-2010, se trouveraient à passer leur bac en 2012 .... Juste l'année de la prochaine élection présidentielle. Ce report annonce surtout que Sarkozy a vraiment envie de se représenter, voilà pourquoi il fait du Chirac, alors exit le projet...