chariahebdoTrop facile. Trop facile d'incendier des locaux peu surveillés. trop facile de de s'en prendre à un nid d'anars, trop facile de tomber dans une telle provocation. Avec cet incendie on est passé d'un "bête et méchant" provoc' salutaire, d'ados et d'anars de tous poils, à l'intolérance religieuse et au spectre de la violence vengeresse . On aurait pu se passer d'une nouvelle preuve de la sempiternelle actualité du "le cléricalisme, voilà l'ennemi".

cabu_charlie-hebdo_8_2Avec de telles pratiques, ce n'est pas la sagesse que l'on convoque. Non, l'incompréhension, la violence et la volonté de terreur ont gagné du terrain. Quel modèle avons nous, où vont se ruer les petits mâles en quête de marque de virilité? Dans une croisade contre le croyant, contre l'impie, contre tout et n'importe quoi ? ou dans une réflexion plus large, plus mure, plus sage, du type : où est l'essentiel, quelle est ma liberté, où est celle des autres ?

PFFF! quel boulot nous avons à dégoupiller tout ce qui ne demande qu'à pêter. Et on n'est pas trop aidé dans l'affaire. Souvenez vous de ces mots sarkoziens :"l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance."

Pour nous, l'espérance, ce n'est ni un paradis, ni une résurrection, ni même un grand rien, c'est ici et maintenant, les droits de l'homme et la justice sociale.