la lubie de la quinzaine, entre autres, consiste pour la droite, à jeter l'opprobe sur le drapeau rouge. Rendez vous compte, défiler derrière cet étendard derait une honte. A Neuilly sûrement, pas en France. Ce symbole est né en même temps que le drapeau tricolore, ils sont tous deux issus de la révolution française et en portent, chacun, une part d'héritage. Il se sont affontés, garde nationale contre enragés en 1794, Communards contre Versaillais en 1871, mutins contre fusilleurs en 1917... tristes épisodes de notre histoire nationale, Ils se sont trouvés en phase aussi, unis dans le front populaire, en 1936, encore plus unis, pendant l'occupation.

drapeaurougeIl faut connaitre la génèse de ce drapeau, elle n'a rien à voir avec l'oriflamme, bannière de guerre des rois de France... si ce n'est la couleur. En revanche, c'est une relique de la guerre en dentelle,  ou le combat est codé à l'extrème. Selon les règles de la guerre au XVIIIe siècle ce drapeau signalait que la loi martiale s'applique sur la place, le quartier, la ville ou il était hissé. Les soldats ayant doit de tirer à la moindre désobéissance. Et comme les troupes servent indifféramment pour faire la guerre ou pour mater les révoltes, on voit le drapeau rouge à chaque répression de rébellion, d'émeute voire de grève. C'est pendant la révolution que ce symbole a été retourné. Les grévistes défiant les autorités en l'arborant d'eux même.

Finalement cela signifie, "même pas peur, notre révolte est juste". Aucune honte à celà... Ah si, au fond je comprend, se révolter est une faute selon le candidat sortant.... ben on va le sortir