Un blog politique, c'est fait pour commenter les événements en quelques paragraphes, au delà de la formule assassine, registre twitter et des renvois en cascade de facebook. J'ai eu une grande période d'hibernation, ça ne veut pas dire que rien n'a été fait, que je n'ai pas réagi, ni réfléchi aux événements qui ont émaillé ces deux dernières années. Mais un sentiment d'impuissance m'avait interdit de coucher sur le clavier quoi que ce soit. On peut appeler ça prise de conscience de la stérile vanité du petit blogueur égocentrique que je suis... ou sentiment d'être débordé par de trop puissantes vagues.

En ce mois de janvier, par exemple, j'étais au plus fort de cette réflexion. Mais il me faut réagir... Le mutisme, le silence, l'absence apporte encore moins que le petit murmure que vous lisez ici. Je ressort de l'ombre, surement transformé par des temps qui deviennent de plus en plus durs. Accrochages identitaires, doutes nécessaires et toutefois nauséabonds circulent, il faut prendre sa part au concert des paroles pour conforter celles qui me semblent les plus juste..

 

Je reviens donc, plus en Zombie-socialiste qu'en militant portant haut et fort les langues de bois d'où qu'elles viennent.

zombie