Autre aspect du bac, plus agréable là. Ce matin, 18 juin, bien trouvé ont eu lieu les épreuves d'histoire-géographie... Pas d'élèves paniqués, bon constat... Les sujets étaient honnêtes, ils pouvaient largement s'en tirer. L' épreuve courte était en histoire et elle demander de rechercher comment la puissance américaine était présentée dans deux documents.

amstrongLe premier , une photo de neil Amstrong, très connue, classique en histoire. Le problème, pour les candidats, était de se souvenir non seulement du cours de cette année sur la puissance américaine, mais aussi de celui de l'année d'avant sur la guerre froide. L'aventure, le défi, il ne manquait plus que Bruce Willis pour incarner cette mâle puissance qui s'est toujours mesurée depuis que les hommes ont des armes. Que ce soit la taille du silex ou celle de la fusée, nous savons que derrière il y a un peu le concours de la choses la plus grosse qui pourrait déterminer la légitimation du pouvoir ( Si je lis ça dans une copie, il y aurait interêt d'avoir plein d'autres remarques bien plus judicieuses pour que je prenne ça pour une digression ironique et me mette à l'apprécier)

 

Le second document a titillé mon esprit un bon bout de temps. .. On était toujours en été 69 mais à Woodstock.J'ai trouvé une meilleure traduction, plus péchue, que celle du sujet.

Allez tous les costauds
Oncle Sam a encore besoin de vous
Il s’est foutu dans la merde
Là bas au Viet Nam
Alors lâchez vos bouquins et prenez un fusil
On va se marrer.

Et si, non, c'était pas vrai, ce n'était pas possible ! Finalement si, c'était trop beau ! Country joe and the fish!

Allez Wall Street bouge toi
C’est une guerre juteuse
Il y un paquet de fric à ce faire
Le matériel militaire et le commerce
Espère et prie s’ils lâche la bombe
Que ce soit sur le Viet Cong.

Cette p.. de contest song qui tourne en ritournelle dans ma tête depuis ce matin

Allez les mères de tout le pays
Envoyer vos garçons au Viet Nam
Allez les pères n’hésitez pas
Envoyez vos fils avant qu’il ne soit trop tard
Vous serez les premiers du quartier
Dont le fils reviendra dans une boîte.

Et tout un univers défile, que je n'ai vécu qu'en spectateur enfantin, mais qui, pour moi représente l'élan de la jeunesse ... Certes, il manque le And it's one, two, three, What are we fighting for ?
Don't ask me, I don't give a damn, Next stop is Vietnam.
And it's five, six, seven, Open up the pearly gates,
Well there ain't no time to wonder why
Whoopee! we're all gonna die....

couple woostock

h vessemont and dany Cohn Bendit, Blois 2014

Qu'en dire maintenant ? Que ça se télescope avec deux images, celle du couple photographié sue le disque de woodstock, près de cinquante année après. En regardant country Joe chanter dans le film tourné à woodstock on ne voit que de jeunes visages, toute la force et la vitalité d'une jeunesse joyeuse, libertaire et hédoniste. Le baby boom sortait de l'adolescence et bousculait le monde... Je fais partie de ce baby boom, comme Dany, comme John Lennon, comme Cabu. Ce soir radio nostalgie tourne en boucle sur des riffs de Jimmy Hendrix. P.... de Bac, P.... d'année 2015. Comme dirait l'autre : Times, they are a changing...  Le problème c'est que le temps qui coule non seulement nous mène vers l'inéluctable disparition, mais aussi qu'il semble pencher vers une régression détestable. Si y a des regrets à avoir la cinquantaine bien passée, c'est bien à se sujet.